Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Repaire des Joueurs

soiree jeux

La soirée du 7 janvier

12 Janvier 2023 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #Soirée Jeux, #janvier, #2023, #iki

Pour cette première soirée avec galette et boissons, c'est l'époque, pas mal de monde pour débuter cette nouvelle année ludique. 4 tables il y avait longtemps 😀

Sur notre table, une parti d'iki , jeu que je voulais tester depuis longtemps car il avait une bonne réputation au Repaire.

Malheureusement nous avons patouillé dans les règles et notre démarrage a été très laborieux.

J'ai finalement décidé de me mettre à l'explication des règles en suivant le manuel car je ne connaissais pas et tout n'était pas clair 😉 Bon "évidemment" comme nous avions perdu pas mal de temps, j'ai loupé une petite phrase qui a eu quelques conséquences sur la partie. Nous avons donc joué avec des règles "maisons" sans le vouloir 😏 Quand on déplace son oyakata on peut faire 2 actions sur la case d'arrivée. Celle de la boutique et celle d'un des ouvriers placés. du coup on peut avoir plus de ressources et on gagne beaucoup plus de choses. Nous avions limité à 1 action soit l'action de la boutique soit l'action des artisans 😭Merci à Sophie qui a repris les règles pour vérifier ce point de règle car elle trouvai à juste titre notre partie pas très dynamique.

Du coup, je vous renvoi au compte-rendu de partie de la dernière partie d'Iki pour les règles que je vais compléter avec ce qu'il a manqué pour effectuer une partie plus facilement la prochaine fois. J'avoue que je trouve la règle pas très claire quand il s'agit de reprendre la lecture pour refaire une partie sans tout lire dans le détail. Un peu fouillis quand même.

http://lerepairedesjoueurs.over-blog.com/2022/01/la-soiree-du-27-novembre-la-partie-d-iki.html

Quelques photos de la partie.

 

 

 

différentes vues du jeu en cours de partiedifférentes vues du jeu en cours de partiedifférentes vues du jeu en cours de partie

différentes vues du jeu en cours de partie

Le plateau joueur. J'ai choisi la stratégie collection de poissons ce qui m'a permis de ne pas terminer le dernier

Le plateau joueur. J'ai choisi la stratégie collection de poissons ce qui m'a permis de ne pas terminer le dernier

Le plateau d'Anais qui termine vainqueur de quelques points. Beaucoup de cartes personnages.

Le plateau d'Anais qui termine vainqueur de quelques points. Beaucoup de cartes personnages.

La soirée du 7 janvier

Les scores finaux. Pas si mal par rapport aux autres parties jouées malgré notre manque de transactions. 

Un bon jeu au final. Plus dynamique probablement et moins long si on applique 2 actions par transaction, du coup ce n'est que partie remise. on est tous prêt pour une autre partie.

Pendant ce temps sur les autres tables, nous avions :

Laurent qui est revenu avec Marie nous souhaiter la bonne année avec une version améliorée de Dune imperium et Challenger.

Laurent a convaincu Raphaël et nos nouveaux joueurs Rémi et Aurélie de joueur à dune.

une partie épique probablement avec du beau matériel.

Je laisse les joueurs de ces tables faire leurs commentaires et nous donner éventuellement les gagnants.

Dune une bataille pour l'épice
Dune une bataille pour l'épice

Dune une bataille pour l'épice

Pendant ce temps, Claire, Romuald, Jérôme et Lucette font une partie de Living forest.

Voir les règles sur notre partie de Novembre http://lerepairedesjoueurs.over-blog.com/2022/11/la-soiree-du-19-novembre.html

Et même temps, Elouan, Vincent, Christophe et Marie joue à Paper Tales et Challenger (un jeu de deckbuilding et de tournois individuels).

Et pour finir Takenoko.

Des images de challenger

La soirée du 7 janvier
La soirée du 7 janvier
Lire la suite

La soirée du 17 décembre

3 Janvier 2023 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #Soirée Jeux, #décembre, #Aeon's end, #korsar

Pour cette dernière soirée de 2022, nous découvrons Aeon's end grâce à Christophe qui par hasard avait récupéré le jeu a son CE 😉

Claire nous ayant fait défaut pour les explications, puisque absente , Christophe nous explique le jeu.

C'est une partie découverte pour tous et ce ne fut pas de tout repos.

Un nouveau jeu de deckbuilding, c'est la mode. Notre avis sur le jeu pour Claire qui adore, c'est effectivement un très bon jeu. 

Le principe. Nous sommes des mages qui doivent protéger  la ville de "Gravehold" contre les attaques de la némésis et de ses serviteurs.

Notre némésis était la rage incarnée. Le petit coin culturel : némésis est la déesse grecque de la vengeance et de la justice

Elle exerce donc la vengeance des dieux contre les hommes mais pour les punir de  leurs outrages, violences, l'orgueil .... Vue son physique on perçoit plutôt une grosse bestiole qui nous veut du mal 😋

 

La soirée du 17 décembre

Elle possède au départ 70 points de vie et elle va avoir des serviteurs et des cartes pouvoirs pour nous asséner des catastrophes et des dégâts. Le jeu a déjà débuté et on voit sur les compteurs en haut de la page, que la némésis a encore 34 points de vie alors que la ville Gravehold n'a plus que 7 points 😱. A zéro,  les joueurs perdent la partie. Gravehold part à 30 points.

Les némésis ont toujours des règles supplémentaires et une partie déchainé (ici simple, gain d'un jeton furie).

Chaque joueur a un petit plateau avec un personnage avec une capacité spéciale, 10 points de vie et une main de départ avec des cartes spécifiques.

 

La soirée du 17 décembre

Un aperçu de mon personnage.

Le 2 c'est le numéro de mon personnage. A côté, il me reste 4 vies. A droite, ce sont les cartes de ma défausse. Ici une carte gemme, qui permet de gagner 2 éthers quand elle est jouée. Ethers qui permettent d'acheter d'autres cartes. C'est la monnaie magique du jeu. En haut à droite sur chaque carte, le coût.

 Au dessus, des cartes jaunes, ce sont les brèches ouvertes. Elles permettent de lancer des sorts. 

Les sorts servent à infliger des dégâts à la némésis ou ses serviteurs. Ici les 2 sorts infligeront 8 points de dégâts. quand ils seront lancés. 

Les cartes sont de 3 types, les gemmes (on récupère de l'éther), les reliques qui font des effets immédiats, les sorts posés sur les brèves infligent les dégâts.

Une vue sur la table de jeu dans son ensemble.

 

La soirée du 17 décembre

Au dessus du plateau joueur, à gauche, des rangées de cartes. Ce sont les cartes disponibles pour toute la partie. Elles sont tirées aléatoirement en début de partie. Ce sont ces cartes uniquement que l'on pourra acquérir et pas d'autres. Il faudra faire avec quelque soit la némésis. 

Au centre, des cartes ordre du tour. Elles sont mélangées et donneront l'ordre aléatoire des tours en tirant le numéro d'ordre du joueur. A 3 joueurs, on bénéficie en plus d'une carte joker, permettant de faire rejouer un joueur quelconque. Très utile. La némésis joue 2 fois, et parfois, un malheur n'arrivant jamais seul, elle joue 2 fois de suite, et là çà craint 😭

 Le tour des joueurs

1) incantation : 

  • On peut lancer les sorts des brèches ouvertes. On pourra donc poser un sort sur la brèche et le lancer au bon moment.
  • On DOIT lancer les sorts sur les brèches fermées. On ne peut poser un sort sur une brèche fermée que si on a stabilisé la brèche dans le même tour.

2) phase principale :  Autant d'actions que l'on veut, X fois, avec les cartes de sa main (5 max) que l'on placera sur la défausse.

Une carte sort est placée sur la défausse dès que jouée. Les autres cartes sont mises sur la défausse mais dans l'ordre que l'on veut à la fin de son tour uniquement.

Les actions de la phase principale.

2.1) jouer 1 carte gemme ou relique

2.2) acheter une carte en payant le coût

2.3) gagner une charge (cela coûte 2 éthers). Quand toutes les charges sont placées sur la carte joueur, il peut activer sa capacité spéciale.

2.4) stabiliser une brèche. On paye le coût pour tourner la carte brèche de 90 degré. Cela permet de diminuer le coût d'ouverture de la brèche et de permettre de poser un sort sur 1 brèche fermée.  Pas sûr que l'on est appliqué cette règle 😎

2.5) ouvrir une brèche. On retourne la brèche côté jaune. Cela permet de mettre un sort sur 1 brèche et de le conserver là jusqu'à attendre le moment adéquat.

2.6) préparé 1 sort  cad poser 1 sort sur 1 brèche

2.7) résoudre l'effet "lorsque préparé" - s'applique à certains sorts posés sur 1 brèche.

2.8) résoudre l'effet "Pour défausser" - s'applique à certains cartes de la némésis

3) pioche. On replace les cartes gemmes, reliques sur la défausse. On complète sa main à 5 cartes.

Remarque :

Quand la pioche est finie, on retourne simplement la défausse face cachée pour faire la nouvelle pioche (pas de mélange de la défausse).

L'éther utilisable est celui gagné durant le tour du joueur. Le surplus est perdu à la fin du tour.

Le tour de la némésis : 

1) phase principale : de la carte la plus ancienne à la plus récente, on applique les effets des cartes serviteurs et des cartes pouvoirs. Une carte pouvoir possède X jetons pouvoir. A chaque tour 1 jeton est supprimé. A zéro, le pouvoir s'active et la carte est défaussée.

2) pioche. La némésis pioche une carte.  Soit serviteur ou pouvoir qui est mise en jeu ou une carte attaque dont on résout l'effet immédiatement.

Joueur épuisé :

Quand on joueur n'a plus de points de vie, il est épuisé ==>

  • effet déchaîné 2 fois
  • perd  1 brèche (et son sort éventuel)
  • défausse toutes ces charges

Les dégâts infligés à ce joueur sont dorénavant infligé à la ville en doublant la valeur 🙄

Contre toute attente, on s'en sort bien.

 

La soirée du 17 décembre
La soirée du 17 décembre

A 9 pour 2 tout était perdu, finalement nous terminons juste avec 2 points de vie. 

Nos dernières cartes furent essentielles pour une victoire de la dernière chance. Ouf !

Un bon moment. Un jeu dont les parties se renouvellent.

Pour terminer la soirée, une petite partie de Korsar. Le jeu avec des pirates et des galions plein d'or. 

Je gagne la partie, mais contre toute attente, je pensais Sophie avec plus de points.

Un jeu facile pour terminer.

La prochaine fois se sera probablement les moutons à la mer, autre petit jeu sympathique.

Pour finir, un petit aperçu de la table d'à côté, avec Origins: first builder. Un jeu pour les gros joueurs.

Pour les participants pas tant que çà, pourtant cela fait un peu peur comme cela 😉

 

La soirée du 17 décembre
Lire la suite

La soirée du 19 novembre

29 Novembre 2022 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #Soirée Jeux, #novembre, #2022, #living forest, #arkopolis, #karuba

A notre table, le jeu primé au festival de jeux de Cannes : living forest.

Le but est simple, chaque esprit de la nature (les joueurs 😉) doit récupérer 12 feux ou bien 12 arbres protecteurs ou bien 12 fleurs sacrées. Le premier a obtenir cela est le vainqueur.

Nous faisons 2 parties afin de tester tous ces éléments de victoire 😁

A la partie 1, voir image ci-dessous, je gagne facilement en récupérant 12 feux, car nous avions négligé la propagation du feu (elle peut faire perdre tous les joueurs) et dans mon cas cela m'a arrangé.

La deuxième, plus compétitive, Vincent ayant bien compris, gagne avec les arbres tandis que Sophie échoue de peu avec 11 fleurs.

 

La soirée du 19 novembre

C'est un jeu de stop et encore et de deckbuilding mais pas que.

On a son petit plateau sur lequel on pose les arbres récupérés. La pose permet de récupérer des bonus.

Le jeu débute par une phase de pose de carte. Deckbuilding en simultané. 

En ligne et superposées à côté de son plateau, comme on voit en haut de l'image.

Les cartes portent des symboles qui se cumule pour chaque carte posée.

Chaque symbole correspondra à 1 action que l'on effectuera par la suite.

On s'arrête comme on veut ou si on fait apparaître 3 cercle noir, animal gardien solidaire.

Comme ici.

 

j'ai posé 3 cartes et 3 cartes avec le symbole noir. C'est mort, je ne vais pas pouvoir faire grand chose à ce tour 😭

La carte orange est le varan de feu, c'est 1 pénalité que l'on ajoute à sa défausse si on ne peut pas résister aux flammes du vilain (onibi)

On peut voir l'accumulation des symboles.

Ici 2 gouttes d'eau et un total de 3 pour acheter un arbre.

Enfin 1 fleur sacrée.

Si on revient à la première image, on voit un plateau circulaire sur lequel le pion joueur peut se déplacer pour récupérer le bonus de la case sur lequel il arrive.

A côté, à droite, les animaux à disposition pour l'achat. 3 lignes correspondant à 3 niveaux d'achat et d'actions disponibles.

A gauche, 2 plateaux contenant les tuiles arbres protecteurs à récupérer.

Quand la phase de pose de cartes est finie, on passe à la phase actions.

Phase action :

Chaque joueur dans l'ordre du tour effectue 2 actions différentes ou 1 seule s'il a affiché 3 symboles animal solitaire.

On choisit 1 ligne de carte avec les symboles. On fait la somme des symboles des cartes et de son plateau. Dans mon cas précédent, j'avais 2 gouttes mais avec mon plateau cela fait 6 gouttes me permettant d'éteindre les feux posés (max 7) sur le plateau des esprits. Je peux éteindre 3 feux de 2 ou 2 feux de 3 .... C'est l'action éteindre l'incendie. je récupère les jetons feux.

J'ai l'action attirer des animaux, je cumule la valeur des symboles soleil et je peux acheter des animaux au marché que je place dans ma défausse.

On a l'action, avancer sur le cercle des esprits, on cumule les symboles spirale. Le nombre détermine le nombre de cases max que l'on avance sur le cercle. On effectue le bonus de la case arrivée.

Si on passe par dessus le pion d'un joueur, on récupère un des pions de victoire donné au joueur en début de partie.

Ensuite on a l'action planter un arbre protecteur. On achète un arbre de la valeur max des symboles feuilles sur les cartes et celles du plateau.

On peut aussi prendre un fragment. C'est le pion blanc en croix sur mon plateau. Il permet de supprimer une carte varan quand elle apparaît ou remettre dans la défausse une carte juste dévoilée.

La dernière action, ce sont les fleurs sacrées, on compte seulement les fleurs affichées et si on a 12 fleurs à la fin de la phase actions c'est gagné.

Phase onibi :

1) Onibi attaque  : on totalise la valeur des jetons feux restant sur le cercle.

On regarde, par joueur, le total des gouttes, si ce total est inférieur à la valeur totale des pions feu, on met dans sa défausse autant de cartes varans que le nombre de jetons feux. 

2) Onibi complète, les feux du cercle. On récupère 1 tuile feu de même niveau par carte animal récupéré ce tour ci.

On prend des jetons feux 4 pour 1 carte de niveau 3, un jeton feux de 2 pour 1 carte de niveau 1 et donc 3 pour le niveau 2.

On repart pour 1 tour, en complétant les lignes animaux déficitaires, on met à la défausse les cartes jouées et on passe le jeton premier joueur à l'esprit nature à sa gauche.

 

La soirée du 19 novembre

Deuxième partie, Plein de symbole fleurs sur les cartes de Sophie. Ce sont les symboles roses au base des cartes. 11 au total pas de chance 🤗

 

La soirée du 19 novembre

Le plateau de Vincent juste avant son tour et l'achat de son dernier arbre.

Vainqueur par les arbres.

Un jeu vraiment très beau et intéressant.

Pour suivre, une partie de karuba où Sophie se venge en nous mettant la misère et un parcours parfait.

 

La soirée du 19 novembre

Karuba est un jeu simple. Chacun a le même plateau et les mêmes tuiles.

Au début du jeu, on place des aventuriers sur les bords et des temples sur les autres bords.

A chaque tour de jeu un joueur, tire une tuile au hasard et l'annonce. Chaque joueur dans son coin pose la tuile sur son plateau pour faire un chemin de l'aventurier au temple. Si on le fait on récupère une tuile de points de victoire. La plus importante  5, si on arrive le premier, 2, pour le dernier.

Visiblement pour Sophie, tous les aventuriers on rejoint les temples et donc une victoire sans appel et un parcours limpide.

Pour avancer les aventuriers, on doit s'sacrifier certaines tuiles. Le nombre de chemin de la tuile non utilisée représente le nombre de cases avancée sur le plateau. il faut donc aussi optimiser la défausse.

Petit bonus, sur le parcours on pose aussi de l'or ou des cristaux que l'on récupère on se posant dessus (2 points par pépite d'or et 1 par cristal)

Enfin, dernière partie de la soirée, avec Akropolis.

Un jeu de pose de tuile.

A chaque tour, on pose des tuiles que l'on prend au marché. La tuile la plus à gauche est gratuite, la 2 ème coûte 1 cube gris, la 3 ème 2 cubes etc..

 

La soirée du 19 novembre
La soirée du 19 novembre

On va construire des quartiers de tuiles. On score en multipliant les tuiles d'une couleur par le nombre d'étoiles du quartier.

Pour les bleus on multiplie les uniquement les cases adjacentes du quartier le plus grand.

Pour les rouges, on ne compte que les cases isolées.

On compte toutes les tuiles forêts 

On compte les tuiles violettes que si elles sont complétement entourées d'autres tuiles.

On comptera aussi 1 point par cubes restants à la fin.

Dernière chose, on peut monter de niveau, si on recouvre plusieurs tuiles.

Les tuiles ont alors pour valeur le niveau atteint : 2 pour le 2 -ème étage, 3 pour le 3 -ème etc...

De plus, quand on recouvre des tuiles, on récupère autant de cubes que de tuiles blanches recouvertes.

A la fin du jeu, on compte les tuiles de sa cité.

Un jeu assez rapide.

On voit que le fait de jouer plusieurs fois améliore les scores😁 Maxime et Jérôme, Christelle et moi on des scores similaires.

Lire la suite

La soirée du 17 septembre

27 Septembre 2022 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #Soirée Jeux, #2022, #septembre, #first empire, #welcome

Deuxième soirée de cette nouvelle saison ludique. Cela fait plaisir de revoir plein de nouveaux joueurs pour cette 2 ème rencontre ludique.

Au menu pour ma table, un nouveau jeu first empire à 5 joueurs et welcome à plus pour terminer.

First empire, il s'agit d'un jeu de conquête et de développement de sa civilisation.
La conquête est sans effusion de sang et ne sert que pour développer son peuple.

Les éléments du jeu.

 

 

La soirée du 17 septembre

Chaque joueur récupère une petite boîte style origami de son personnage, en bleu par exemple en haut de l'image pour Damien, et un petit plateau qui comptabilise et montre le développement de son peuple. Ici le plateau de mon peuple en jaune.

Chaque colonne du plateau correspond à 1 capacité et sa valeur. 

Chaque peuple est différent et possède ses propres capacités de départ et ses possibilités de développement.

De gauche à droite, on a :

  • Dé en orange: c'est le nombre de dés que l'on jette
  • Relance en bleu: c'est le nombre de relance que l'on peut faire. La relance permettant de relance n'importe quel nombre de dés  
  • Déplacement en violet  : c'est le nombre de déplacement cad X fois le déplacement d'une troupe de 1 case.
  • Cartes en vert : chaque nouveau niveau permet immédiatement de récupérer 1 carte objectif
  • Troupe en jaune : c'est le nombre de troupe que l'on possède. On récupère les troupes qui manquent en les déposant immédiatement sur une case ou l'on possède déjà une troupe (le jeu parle d'explorateurs mais bon, ils explorent en combattant !)

En début de partie tous les marqueurs sont en bas et on récupère les cartes objectifs indiquées (dans mon cas 1 carte) et les troupes que l'on place sur sa région de départ avec une ville. 

La ville c'est le petit hexagone en haut de chaque colonne. Il seront placés au fur et à mesure de son avancée et ont 1 valeur de 1 à 3.

Le but du jeu est d'avoir, étrangement, le plus de points de victoire à la fin. 

Les points de victoire sont les valeurs de chaque colonne. Pour la colonne violette, je suis au niveau 4, je marquerais en fin de jeu 5 points de victoire (la partie droite de la colonne violette).On ajoute à ce total, les points de victoire de chaque carte objectifs ainsi que la valeur des villes possédées restantes ou capturées.

Il s'agit donc essentiellement d'augmenter ses capacités pour avoir un maximum de points de victoire. Cela ne suffit pas toujours et Sylvie gagne la partie en combinant des points de victoires de civilisation et des points de victoire sur les objectifs.

Alors c'est un jeu assez facile, même si finalement on ne voit pas bien comme faire au début. Il est sensé être aussi assez rapide 45 à 60 minutes. Nos joueuses n'ont finalement pas trop aimé et le jeu c'est finalement éternisé.

Mea culpa, après la partie, j'ai revu une critique du site "Gus&Co" qui lui donne une très bonne note,

First Empires surprend. Un grand jeu, camouflé en petit. Ou le contraire. Un must-have de 2022 !

Grandiose !

sauf à 5 dans lequel Gus écrit. 

Attention toutefois, si le jeu indique 5 personnes, c’est dans cette configuration que le jeu perd de son intérêt. Chaotique, à 5 il devient lent et foutraque.A éviter.

Je confirme donc ce sentiment et il faut s'abstenir d'y jouer à 5 ! j'avais fait plusieurs parties à 2 qui m'avait bien plus et nous étions 5 😂

Revenons au jeu et au tour de jeu. Chaque joueur à son tour :

1) lance le nombre de dés de son niveau, il relance éventuellement (fonction du niveau) et il a la possibilité de défausser définitivement une carte objectif pour changer 1 face de dé sur la face épée.

2) déplace les troupes et fait des conquêtes

Le joueur actif déplace ses troupes en fonction de sa capacité de déplacement. S'il arrive sur 1 zone adverse avec plus de troupes, il gagne le territoire et le vaincu fait retraite sur 1 zone qu'il occupe de son plateau (toutes les troupes en bloc font retraite au même endroit. On ne peut pas prendre la dernière région d'un joueur.)

Le nombre de troupe attaquante sont les pions + les dès épées  (1 épée = 1 troupe) 

Ensuite le jouer actif peut poursuivre son mouvement.

Remarque : on s'est demandé, si le plateau mer se poursuivait sur l'autre partie. Le bord droit de la carte correspondait directement au bord gauche. Pour passer directement de l'Australie à l'Amérique !

En fait inutile, si on observe bien la carte, il y a une séparation blanche au milieu entre les zones maritimes et la zone maritime baigne tous les continents. Du coup, simplement, pour passer de l'Australie à l'Amérique, je fais 1 déplacement pour aller dans l'océan indien puis 1 déplacement pour aller dans l'atlantique Sud et enfin 1 pour aller en Amérique donc 3 déplacements. On ne peut jamais rester dans une zone maritime pour un autre tour. On se noie 🤣

 

3) fait progresser son empire. Il y à 4 couleurs par dé qui correspondent aux colonnes du plateau. on progresse d'une valeur par couple dé de couleur / territoire de la même couleur.

J'ai un dé sur la face verte et j'ai un territoire vert je progresse de 1 sur la colonne verte. Si j'ai un 2 ème dé vert, je dois posséder un 2 ème territoire vert pour progresser à nouveau d'un niveau.

Avec la colonne carte, je récupère de suite une carte objectif, sur la colonne troupe (ou explorateur) je place de suite mes troupes supplémentaires.

On peut juste avant de commencer à faire progresser son empire, défausser une carte objectif pour placer 1 dé sur la couleur voulue.

Autre chose, sur un certain niveau de la colonne, il y a un petit symbole supplémentaire (niveau 7 de ma colonne carte - en vert). Dès que j'atteint le niveau je dois prendre la ville en haut de la colonne et la placer sur 1 territoire vide de ville que j'occupe. 

Cette ville est capturée par le joueur qui fait la conquête du territoire. Qu'est ce que j'ai perdu comme villes ! 😭

Il y a un compte tour, à la fin du 7 ème tour à 5 sinon 8 tours. On fait le décompte et celui qui a le plus de points gagne. Une piste de comptage serait le bienvenu 😀

Un jeu rapide et tendu mais à moins de 5. On le saura pur une prochaine fois.

Le dernier jeu de la soirée est welcome que l'on ne présente plus. C'est un "flip and write" dans lequel on doit optimiser le placement des maisons de ces 3 rues. Un jeu permettant de jouer très nombreux en silmutané.

Voir les autres compte-rendu de partie pour les explications.

Pour une fois je termine premier 😁c'est gentil de m'avoir laissé gagner.

   

 

La soirée du 17 septembre
Lire la suite

La soirée du 3 septembre

5 Septembre 2022 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #Soirée Jeux, #2022, #septembre, #galérapagos, #shammans, #exploding kittens, #carcassonne, #cubirds

Première soirée de la saison qui commence avec plein de nouveaux venus essayer de jouer avec nous.

Merci à ceux qui sont venus, on espère que vous vous êtes amusés, mais je crois que oui, donc revenez nous voir 😁

C'est bien la première fois que nous faisons 2 parties de galérapagos en silmutanés avec 11 personnes par table. Il fallait un jeu facile et convivial pour commencer. 

En tout cas à la table que je supervisais, le moral était bon au début car il y avait suffisamment d'eau. Quoique déjà quelques un accumulaient déjà des cartes de l'épave...Malheureusement, il y avait l'éliminateur Patrick, qui discrètement faisait le plein de balles. A la fin, il y eu un massacre, avec 5 morts par balle et seulement 4 survivants 🤣

Une belle partie bien dans l'esprit du jeu "coopératif" mais pas trop.

Ensuite, nous avons enchaîné avec d'autres petits jeux, shammans, exploding kittens, carcassonne en classique et cubirds.

Pour ce dernier, je ne résiste pas pas au plaisir de publier le vainqueur, en l'occurrence, la petite Camille (je crois pour le prénom 🙄) qui mis la misère à tous les adultes 🤣

Bon "l'explicationneur" n'était pas au top pour les photos mais il a préféré donner les explications.

Et puis on a déjà vu tous ces jeux. Voir les précédentes soirées.

 

Lire la suite

La soirée du 5 Mars

14 Mars 2022 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #soirée jeux, #2022, #Mars, #Terraforming mars, #Cerbère, #Dune imperium

Pour cette nouvelle soirée notre "pourvoyeur" en nouveaux jeux nous avait porté Terraforming Mars expédition Arés et Dune imperium en version luxe.

Les filles attaquent la version Dune et les garçons, une nouvelle version de terraforming Mars.

Alors comme je ne connais pas Dune imperium, pas de commentaires sur le jeu. C'est un jeu qui a beaucoup plût.

C'est du deckbuilding (l'auteur est celui de clanck!) avec pose d'ouvriers.

Un beau plateau, des figurines et des cartes.

 

La soirée du 5 Mars

Ci-dessous, la victoire de Marie. Elle semble incontestable, mais ce n'est pas sa première partie du jeu😂

La soirée du 5 Mars

Pour les garçons, c'est donc Terraforming mars.

Cette version de Terraforming (TM) est une version ramassée du jeu, c'est plus petit dans tous les sens.

C'est une version issue, à priori, de fans de terraforming, ce n'est pas une extension mais un jeu à part entière. On a gardé la trame du jeu initial, simplifié certaines choses et ajouté des phases de jeu comme dans race of the galaxy.

 

La soirée du 5 Mars

Le plateau joueur au premier plan, très bien par rapport à l'original (c'est pas difficile !!)

Originalité, ici les cartes sont aussi des ressources.

Le but est le même, on doit terraformer et donc le petit plateau au centre, à 2 pistes autour de la planète, du violet au blanc ce sont la température et l'oxygène.

Au centre, on pose des tuiles océan et c'est tout ce que l'on posera. La tuile posée peut rapporter des bonus.

La fin de la partie est liée à la terraformation. 

C'est la fin quand :

Les 9 tuiles océans sont posées ou

la température est à +8 ° ou

l'oxygène est à 14 %

On retrouve dans le jeu des cartes : bleu, verte et rouges.

verte, ce sont des ressources mais pas que

rouge, des cartes à effets immédiats

bleu, des cartes avec des effets suivant conditions ou des actions lors de la phase action.

Les cartes ont 1 coût et des prérequis ainsi que des badges. On retrouve bien TM.

 Les cartes peuvent aussi donner des points de victoire.

Autour du plateau la piste du terraformage et comme dans TM, on additionnera son niveau de méga crédit (MC) et sa terraformation pour  la production de crédits.

A côté du plateau, une liste de jetons de 1 à 5 ce sont les phases.

C'est la grosse différence avec TM, le tour de jeu consiste à jouer chacun une carte phase (pas 2 fois la même à chaque tour). On retourne le jeton pour indiquer qu'elle phase on joue 😎

Et comme dans Race of the galaxy, on joue chacun la même phase avec un bonus pour celui qui a joué la carte.
Si on est malin, on peut tenter de deviner la prochaine phase des autres joueurs de manière à jouer une autre phase et donc 2 phases qui nous arrange au lieu d'une seule.

Les phases sont :

développement : on pose 1 carte verte

construction      : on pose des cartes rouges et/ou bleues

Action               : on actionne les actions de ses cartes bleues posées et on peut faire des actions standards.
L'action standard est obligatoire si on a 6 plantes pour obtenir un jeton forêt (1PV à la fin) ou si on a 8 chaleurs pour augmenter la température de 1 °.

Production        : on gagne des MC, des cartes, de la chaleur ou des plantes en fonction de son niveau. Bonjour TM.

Recherche         : on récupère des cartes.

A la fin de toutes les phases, on défausse les cartes au delà de 10 mais on gagne 3 MC par carte.
On peut d'ailleurs défausser des cartes pour 3 MC n'importe quand.

A la fin du jeu, on ajoute à son score de terraformation, les PV des forêts, les PV des cartes et les PV sur les cartes avec un * dans le texte.

 

 

La soirée du 5 Mars

En cours de jeu, les ressources et les cartes de l'ami Laurent. On voit qu'il a joué beaucoup à TM 🤣

Nous avions détecté le futur vainqueur.

Au final, surprise, le score est finalement très serré. Vu le début de Laurent, je pensais à une défaite cuisante et bien pas tant que cela, certes Laurent me gagne mais seulement parce qu'il a pu poser une carte permettant de marquer des points avec les animaux 😉

Sniff, Jérôme est dernier 😭

La soirée du 5 Mars

Bilan de ce jeu, c'est presque comme TM mais sans la saveur.
Quand on connaît TM, le jeu paraît assez fade. C'est moins long mais moins prenant. 
Peut intéresser les nouveaux joueurs qui ne connaissent pas TM.

Une version courte mais rien à voir avec la sensation de 7 wonders architects par exemple qui apporte vraiment quelque chose de plus. Je hais Antoine Bauza qui m'a obligé d'avoir 7 wonders, 7 wonders duel et maintenant Architect !!

Pour finir la soirée, une partie coopérative mais pas trop. Non il ne s'agit pas de Galerapagos mais de Cerbère.

 

 

 

La soirée du 5 Mars

Le jeu est une course poursuite entre Cerbère représenté par le chien tout noir sur le plateau et des aventuriers devant lui.

Le but de cerbère est de capturer les aventuriers et de les empêcher de s'échapper.

Le plateau est modulable, on ajoute des tuiles de force diverses (c'est représenté par 1 icône crâne sur le côté de la tuile, plus de crânes sur la tuile plus c'est difficile).

La dernière tuile contient, un petit port avec 3 barques. C'est l'objectif. Déjà petit problème, les barques possèdent 1, 2 ou 3 places et seule la barque à coté du ponton partira. Or nous sommes 6 🙁

Les aventuriers qui partent dans 1 barque sont les seuls à gagner la partie.

Sinon Cerbère et ses acolytes gagnent. Et oui encore un petit "twist", les aventuriers rattrapés par Cerbère passent côté enfer et aide cerbère à capturer les autres.

Une stratégie consiste donc a volontairement se laisser capturer pour passer côté "obscur". C'est exactement ce quand j'ai fait car j'ai bien vu que l'on me voulait du mal. Vengeance 🤣

On peut aussi perdre définitivement car Cerbère ne tolère que quelques partenaires, les aventuriers capturés ensuite sont mort.

Continuons avec Cerbère. A gauche de l'image une piste. Celle de Cerbère avec un dé noir et un chiffre le 4. Jérôme aime la difficulté nous "impose" le 4. Plus la valeur du dé est haute plus c'est difficile (la valeur la plus basse est 3).

C'est le nombre de case que franchis Cerbère quand il part à la chasse des aventuriers. Ce qui se produit quand Cerbère arrive au bout de sa piste. Piste qui se raccourci, car les aventuriers capturés se placent sur la piste comme le bleu et l'orange déjà là.

 

L'autre partie de la piste.

On aperçoit la carte barque tout à droite. Le nombre de place est caché.

 

 

La soirée du 5 Mars

Sur les plateaux des symboles variables, ils permettent de récupérer par exemple des cartes ou bien comme sur le plateau du centre, on a un raccourci. Si un aventurier se place sur l'icône "pont" en gris, il ouvre un portail et les aventuriers passe tout droit au lieu de faire le tour.

Comment joue t'on ?

Chaque aventurier a des cartes actions en main. 

A son tour, on doit jouer une carte action et X cartes survies.

La carte action contient une image au centre du joueur. C'est celle de gauche ici. Chaque  carte contient une action en haut et en bas avec une iconographie très claire indiquée sur les aides de jeu des joueurs.

Ici, je joue pour moi. Le bonhomme noir tout seul qui court en haut de la carte et j'avance de 2 cases mais je fais aussi avancer le dé noir de Cerbère sur sa piste. En plus j'ai joué une carte survie égoïsme,à droite, qui me fait avancer d'1 case de plus.

La 2 ème carte survie fait avancer de 2 cases mais je dois défausser une autre carte survie.

On peut aussi faire reculer les autres aventuriers ou regarder discrètement les cartes barques ....

Les cartes actions sont double face et l'autre face est noire et représente Cerbère. Les aides de Cerbère utilisent cette version des cartes et  pioche alors dans la pile de carte noire des cartes trahisons 😎 à la place des cartes survie.

 

 

La soirée du 5 Mars

A la là, Cerbère se rapproche. Il ne reste que 3 aventuriers. Je viens de me faire croquer mais pas grave j'aide Cerbère maintenant.

Quand il croque des aventuriers en avançant Cerbère s'arrête, puis recule jusqu'au précédent symbole Cerbère comme sur l'image. Un peu de répit pour les aventuriers . Cela ne va pas durer, les aides de Cerbère Marie, Jérôme et moi, capture le dernier survivant et Cerbère avec ses aides gagnent donc la partie 🤣

Un jeu méchant qui appelle à la revanche bien sûr.

Un très bon jeu avec de la trahison, de la roublardise et une part de chance dans le tirage des cartes, bien sûr.

 

Lire la suite

La soirée du 08 Janvier

11 Janvier 2022 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #2022, #soirée jeux, #cryptide, #Deep blue

Pour une première soirée et malgré le mauvais temps, nous avons pu faire 3 tables de jeu. Cool

D'un côté, un gros jeu avec Praga Caput Regni  et Laurent comme maître de jeu, un jeu moyen avec petits peuples animé par Patricia et Deep blue sur ma table.

Pour Praga je sais le résultat et il ne m'étonne plus, Marie termine largement devant avec plus de 200 point et Laurent en suivant autour de 100.

Je ne sais pas pour petits peuples mais cela a bien plu, il me semble.

Pour notre partie, avec un nouveau joueur, nous avions décidé un des nouveaux jeux de l'association Deep Blue. C'est un jeu facile mais l'explicationneur n'était pas en forme car j'ai terminé mes explications après Laurent 🙄

Nous avons déduit des choses car je ne trouvais pas les éléments dans la règle mais au final c'était bon :

Que faire des cartes et comment ajouter dans le sac de gemmes ?

Une fois lancé le jeu est facile. Il s'agit d'un jeu d'exploration avec du deck building et du stop et encore.

 

 

La soirée du 08 Janvier

Le jeu est assez magnifique, avec son petit coffre et ses petits bateaux pour les plongées.

Le plateau est assez grand et la mise en place permet de la variété car on dispose les tuiles au hasard sur le plateau.

Tout le monde part avec une main de carte à sa couleur, un petit plateau et 2 bateaux. Les cartes sont des membres d'équipage.

Tout gauche, la ligne de carte au marché. On ne voir que la pioche de carte et la valeur 4 $. 

Il y a 3 cartes disponibles de coût 3,2,2 et 1 $ 

Juste à côté des gemmes, ce sont des gemmes de réserve que l'on place quand une icône apparaît sur la carte affichée du marché. Une de nos déduction.

Sur le plateau des tuiles qui sont des zones de plongée. Le but est de déplacer son bateau sur un site, faire une plongée (si possible tout seul, mais il y a des profiteurs) et ramener des gemmes. Les gemmes récoltées rapportent des points de victoire qui vont dans son petit coffre.

A la fin du jeu, on compte ses points de victoire et il y a un gagnant. Coupons le suspence de suite, malgré la coalition mise en place, je remporte la partie avec 106 points suivi de Quentin à 91 points 😎qui n'a pas démérité pour une première partie, loin de là.

Le tour de jeu est simple, on fait une action parmis 4 : recruter, naviguer, se reposer, plonger.

1) Recruter

On achète au marché, une carte membre d'équipage, en défaussant des cartes d'équipage de sa main avec des billets.

Les cartes jouées sont mises au repos sur son plateau de jeu. Deuxième déduction.

On paye 4$ pour défausser toutes les cartes visibles, en remettre 4 et en prendre une gratuitement.

C'est cher mais cela peut être utile.

2) Naviguer

On défausse des cartes qui possédent des icônes Hélice. Chaque hélice c'est un point de déplacement.

On peut répartir les points entre ces 2 navires et on n'est pas obligé de s'arrêter sur une tuile.

Si on s'arrête, on doit se mettre sur un coin de la carte qui est un bonus. Si tout est pris on se place au centre.

Le bonus est une gemme de couleur (argent, or,rouge ...) ou une gemme noire ou bleu.

Remarque : sauf le premier joueur, les autres joueurs ont une tuile bonus représentant un billet ou une hélice que l'on peut utiliser pour les 2 actions, recrutement et navigation.

3) Se reposer

On mélange, les cartes posées sur son plateau de jeu et on en récupére 3 dans sa main.

4) Plonger

Si on a 1 bateau sur une tuile, on peut effectuer l'action. On devient le chef de la plongée, qui va tirer des gemmes dans le sac à l'aveugle et décide quand on arrête la plongée.

Quand une gemme est tirée, on peut ensuite poser des cartes d'équipage. Autant que l'on veut. Le bas de la carte permet de gagner des points de victoire en fonction des gemmes tirées.

Dans mon cas j'avais récupé des cartes avec des gemmes rouges et j'ai récupé souvent le bonus gemme rouge qui permet de percevoir 10 points au lieu de 4 par gemme rouge remontée du fond.

Les gemmes sont placées en centre du plateau de plongée. La tuile rectangulaire en haut à côté du plateau sur l'image.

Si l'on tire une gemme noire ou bleu c'est un danger. Les gemmes sont placées sur les côtés. La première tirée n'a pas de conséquence mais la suivante oblige à se protéger. La noire se sont les animaux marins dangereux, la bleu un problème d'oxygène. On doit alors se défausser d'une carte avec le bon icône ou utiliser un bonus de la tuile de plongée sur lequel on est.

Si l'on ne peut pas contrer, le plongeur doit remonter et son tour de plongée est terminée. Il ne gagne pas les points liés aux gemmes récoltés par contre les cartes posées comptent.

Si le plongeur qui remonte est le chef de plongée la plongée s'arrête et on compte les points de victoire.

points des gemmes remontées pour ceux qui restent

point des cartes jouées (souvent pas mal de points)

point du rond central pour le chef de plongée (même s'il est remonté)

La partie s'arrête dès que les 4 tuiles épave de la cité engloutie ont fait l'objet d'une plongée.

Alors petite erreur de ma part, la carte scénario, ne sert que sur les tuiles cité engloutie 😭

La carte scénario, En eaux troubles, s'applique à la première partie. On trouvait étrange que cette carte qui oblige à tirer 2 gemmes à chaque plongée, ce qui ne facilite celle ci, soit active tout le temps. Tu métonnes.

Voilà, un jeu facile et sympa. Permet aussi beaucoup d'interraction et de coup foireux je suppose avec l'habitude.

Encore un très bon jeu.

Remarque :

Dès qu'une plongée est annoncée, les batrau à une case peuvent profiter de l'aubaine et se ruer sur la case, mais ils se placent au centre.
On peut avoir 2 bateaux sur la carte, l'intérêt c'est d'avoir 2 bonus car sinon on ne compte pas 2 fois les points.

 

La soirée du 08 Janvier

C'est la fin de la partie. En haut à gauche, on a placé toutes les tuiles cité engloutie, la fresque est complète et la partie s'arrête.

Pour suivre, une partie du jeu Cryptide.

Il reprend un peu le principe des indices pour trouver une zone du plateau du jeu Tobaggo, mais la finalité est différente et demande beaucoup plus de réflexion.

 

La soirée du 08 Janvier

En début de partie, on tire une carte qui détermine le plateau de jeu et sur ce plateau l'hexagone à découvrir.

La carte d'un côté c'est le schéma du plateau a construire en juxtaposant les tuiles et les structures à poser. Les gros cylindres et pyramide de couleur.

Les petits disques et les petits carrés sont les pions joueurs.

 

L'autre côté de la carte, en fonction du nombre de joueur détermine un livret et un indice particulier pur chaque joueur. L'ensemble des indices de chaque joueur indique une case hexagonale sur le plateau.

Idem Tobbago, dans lequel on pose des cartes indices pour indiquer l'emplacement d'un trésor.

Ici l'indice est déterminé une fois pour toute et on doit déduire la case. 

Les indices sont par exemple, sur une zone de plaine ou à 2 case d'un zone de plaine, à 3 cases d'un cylindre bleu etc ....

La combinaison d'un indice détermine 1 seule case.

Comment ? en posant des questions .

 A chaque tour de jeu, 2 options :

1) on s'adresse à un joueur en particulier et on désigne 1 case.
    Est ce que par rapport à ton indice la case désignée correspond ?

Si oui on pose un cylindre rond de sa couleur.

sinon on pose un petit cube de sa couleur plus un autre par rapport à son indice et qui indique une autre case fausse.

Les indices des autres joueurs ne sont bien sûr pas connu.

 2) pose un cylindre à sa couleur sur une case.

     On pose la question à tous les joueurs : Est ce que la case cherchée est bien celle là ?
     Tous les joueurs doivent répondre avec un cylindre, chacun son tour, si la réponse est oui sinon un cube, on arrête le tour des joueurs et le joueur qui a posé la question doit poser un nouveau cube de sa couleur sur 1 case fausse par rapport à son indice.

 

L'image du plateau à la fin.

Devant sur la case violette, 4 cylindres. C'est la bonne case. Bravo à Romuald qui a su faire les bonnes déductions 😀

Juste derrière, 2 cylindres, orange et bleu avec 1 cube rouge. Ce n'était pas la bonne case 😏

Un jeu assez simple mais "brise neurones". Il faut vraiment beaucoup réfléchir. je suppose qu'avec l'haitude cela va mieux car on maîtrise les type d'indice mais cela reste très déductif.

 

Ce jeu n'est pas trop pour moi, il faut que je m'amuse aussi et là c'est purement de la déduction.

Rom visiblement aime bien. Tant mieux c'est son jeu 😉

 

Pour finir notre soirée, un petit unanimo, pour s'amuser des réponses ensemble et du score.
Alors là, je pense que Cryptide a épuisé toute ma capacité neuronale car j'arrive à faire zéro sur la carte régime 😭J'arrive à faire un très bon score sur une carte mais au final comme d'habitude je ne suis en phase avec personne sauf Patricia de qui je me rapproche le plus.

C'est pas grave, je m'amuse toujours autant.

 

Lire la suite

La soirée du 27 Novembre : la partie d'iki

7 Janvier 2022 , Rédigé par Christelle Publié dans #2021, #soirée jeux, #iki

Durant cette soirée, Laurent, avait porté son nouveau jeu iki. Visiblement un très très bon jeu car tout le monde a apprécié cette partie.

Christelle s'est chargée de la rédaction du résumé de la partie avec les explications 😎

 

D'abord un petit visuel du jeu par lui même. Au centre la rue du marché.

La soirée du 27 Novembre : la partie d'iki
C'est Christelle qui écrit, 
Patricia, Romu et moi, nous nous laissons tenter par la nouvelle acquisition de Laurent : IKI version 2021 de Koota Yamada, un concept philosophique japonais.
Le jeu se déroule à Edo (ancien nom de Tokyo pendant la période Edo) dans le quartier de Nihonbashi, où se trouve le marché le plus animé de la ville. Nous incarnons des Edokko pendant une année entière à Edo pour veiller à la prospérité du quartier et au bien-être de ses habitants. Le but du jeu étant de cumuler le plus de IKI possible à la fin de l'année par différents moyens.
 
L'année commence. Une partie se déroule en 13 manches. Les 12 premières représentent les 12 mois de l'année répartis en 4 saisons et la 13ème, le Nouvel an.
 
Chaque mois se déroule en 3 phases :
1) Chaque joueur décide du nombre de cases qu'il souhaite avancer dans la rue en positionnant leur Ikizama sur la piste (1, 2,3 ou 4 cases) déterminant ainsi notre position dans le tour à jouer (1er/2ème/3ème ou 4ème).
L'ordre des joueurs pour choisir la position de sa Ikizama sera déterminé par l'avancement du marqueur feu de chaque joueur lors de la manche.
Iki = fleur de lotus les points de victoire.
Pour les déplacements, les sandales permettent d'avancer à raison d'une case par sandale donnée.
 (attention, on ne recule jamais, donc on avance toujours dans le sens des flèches)
Les joueurs placent son ikizama en fonction de sa position sur la piste de feu. Le plus avancé choisit sa place en premier. 
En cas d'égalité, le pion en haut de la pile commence en premier.
 
2) Lors de notre tour à jouer et selon nos ressources, on choisit de recruter un ouvrier ou de percevoir de l'argent. Puis d'avancer son Oyakata dans la rue du nombre de cases choisies avec Ikizama et effectuer des transactions.
Ces transactions nous permettent d'obtenir des ressources stratégiques selon la boutique où l'Oyakata s'arrête. Il est possible de récupérer comme ressources du riz pour nourrir les ouvriers, du bois pour des constructions de bâtiments, des sandales pour aller plus loin, des mons et des koban (pièces d'argent et d'or). Il est également possible d'obtenir directement des IKI, des produits (poissons, blagues à tabac) pouvant cumuler et multiplier les IKI en fin de partie ou encore des marqueurs feu pour s'en protéger. Et oui, au cours de la partie, il y aura 3 incendies aléatoires de forces croissantes.
Dans l'ordre de la piste des ikizamas de gauche à droite, chaque joueur : 
2.1) récupère 4 mons (argent du jeu) ou 1 personnage en payant le coût de la carte affiché sur le côté gauche.
2.2) se déplace et effectue des transactions sur la case boutique d'arrivée. On fait la transaction avec le boutique et/ou avec 1 des 2 personnages placés sur la boutique.
Si le personnage utilisé est celui d'un adversaire, il avance sur sa piste d'expérience.
Les personnages sont : 
l'oyakata, le grand pion qui se déplace de boutiques en boutiques
le kobun, l'ouvrier qui se pose sur les cartes personnages (4 par joueur)
l'ikizama,qui sert pour la piste de tour
 
Si l'Oyakata fait un tour de rue complet, l'ensemble de ces ouvriers montent en expérience. Un ouvrier doit accumuler en expérience pour rapporter plus de ressources jusqu'à qu'il parte à la retraite. Question stratégique car nous pouvons mobiliser uniquement  4 ouvriers sur le plateau, ce qui permet de le récupérer et un ouvrier à la retraite ne mange pas de riz !
 
L'expérience, c'est la piste sur la droite de la carte. Elle augmente avec certaines cartes personnage, ou quand un adversaire utilise la carte ou si on fait un tour complet. A chaque bilan de compte (fin de trimestre ou encore fin de saison, bref tous les 3 mois) permet d'avoir des bonus. Le bonus est celui au dessus de la case. A la fin de la piste le personnage (quand il est sur la dernière case), il part automatiquement à la retraite et est positionné sur son plateau de jeu par couleur. On récupère le kobun sur son plateau.
A chaque fin de trimestre, on récupère la valeur max de tous ses personnages retraités. ATTENTION le bonus avec 1 cercle rouge permet de récupérer 1 fois au moment de la retraite un jeton spécial et c'est tout.
De plus comme indiqué sur le plateau joueur on récupèrera lors du décompte final des points de victoire par type de carte différent.
 
3) La fin de manche. Celle-ci est différente selon le mois. 
  • Chaque mois : Il y a la mise en valeur des ouvriers non pris du mois et l'arrivage de 4 nouveaux ouvriers.

on place 1 mon sur les cartes personnages non récupérés

  • Chaque fin de saison (à la fin d'un trimestre) : le bilan des comptes, et gare à ceux qui n'ont pas suffisamment de riz pour nourrir ses ouvriers. Ensuite une nouvelle saison est mise en place avec de nouveaux ouvriers, poissons et blagues à tabac.


on supprime toutes les cartes personnages restantes de la saison précédente ainsi que tous les poissons, blagues à tabac et pipes restant actuellement sur le plateau

on dévoilent 4 ouvriers de la nouvelle saison et on place les poissons, les blagues à tabac et les pios pipes de cette nouvelle saison (au mois 12 on laisse les ressources poissons, pipe et tabac pour les transactions du nouvel an)

Ensuite on suit les icônes indiquées sur le plateau de jeu : 

1) On perçoit les revenus des personnages sur le plateau et les bonus de ceux à la retraite (mons, iki ou ressources)

2) on perçoit le bonus d'harmonie des boutiques.

Par groupe de boutique (4 plus les 4 centrales avec le +2), Si 2 personnages de même type dans le groupe (quelque soit le propriétaire) on marque autant d'iki que le nombre de kobun possédé  x par le nombre de carte perso, donc 4 max.

3) on nourrit ses personnages. 1 riz par perso sur le plateau des boutiques sinon le personnage meurt.

  • Les incendies (mois 5, 8 et 11) : de plus en plus fort, fatal si on ne s'en protège pas en cumulant des marqueurs de feu.
Les incendies sont super important dans le jeu car il supprime des personnages en jeu.
Au mois 5, 8, 11 il est marqué le symbole feu avec 5,8 et 10, ce sont les valeurs minimales à atteindre pour ne pas être atteint par le feu sur la piste du feu.
 
L'incendie débute dans 1 groupe de boutique (on prend 1 tuile feu au hasard et on révèle la couleur de la boutique. Il part du bord du plateau en se déplaçant de boutique en boutique vers le centre. La force de début correspond à la valeur 5, 8 ou 10 en fonction du mois et diminue de 1 à chaque nouvelle boutique.
(-3 à la boutique du centre).
On compare la force du feu en cours avec à son positionnement sur la piste feu. Si on est supérieur ou égal, le feu s'arrête, sinon la carte brûle et le feu poursuit avec 1 valeur de - 1 à la boutique suivante. 
 
 
Et que se passe-t-il au Nouvel An ? Le fameux 13ème mois bonus, nous pouvons déplacer notre Oyakata où nous voulons pour maximiser et capitaliser les derniers points de victoire.
Dans l'ordre de la piste incendie ou feu, on place son oyakata sur 1 boutique et on fait les dernières transactions.
 
Finalement on s'aperçoit qu'il y a plusieurs moyens de gagner des IKI pour remporter la victoire.
Les points de victoire comptabilisés à la fin sont :
  • les ikis sur la pistes des ikis (on peut avancer au cours du jeu)
  • les points pour les artisans # partis à la retraite - valeur sur le plateau joueur
  • le nombre de poissons différents - valeur sur le plateau joueur
  • points des pipes et blagues - on compte les points des blagues à tabac que l'on multiplie par 2 si on a récupéré au moins 1 pipe
  • les points des bâtiments construits
  • 3 points iki par koban (les pièces d'or)
  • 1 point iki par bois restant
  • 1 points iki tous les 4 mons
 
Après toutes les explications données par Laurent, nous entamons enfin l'année. Nous avons nos cartes de départ et c'est parti !!!
 
Nous démarrons tous timidement la partie pour comprendre les mécanismes du jeu avec les conseils de Laurent. Puis petit à petit chacun construit sa stratégie.
Erreur stratégique de Patricia qui a vendu ses sandales contre du riz lui empêchant de construire un bâtiment, celui-ci même qui sera pris par la suite par Laurent.
Et malheureusement, deuxième coup de malchance pour Patricia qui a subi le premier incendie qui carbonisa deux de ses ouvriers. La leçon fut acquise rapidement car elle s'est prémunie d'un marqueur de feu pour le prochain et ce fut de bonne augure.
Romu après quelques tours prend son envol à chaque bilan et prend la tête dans les IKI quasiment tout au long de la partie. Mais a essuyé deux incendies consécutifs et un coup de poker dans l'eau.
 
 
Remontada de Laurent sur les dernières manches grâce à un bâtiment lui donnant des IKI à chaque ouvrier nourrit en fin de trimestre (et oui celui pris au nez et à la barbe de Patricia) et termine premier avec 104 points, suivi de Romu avec 91 points. Patricia termine avec 84 points et moi 80 points.
 
 
Lire la suite

La soirée du 4 décembre

16 Décembre 2021 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #2021, #décembre, #corto maltesse, #mow, #carcassonne, #marrakech, #soirée jeux

Pour cette nouvelle soirée, des nouveaux joueurs, Sophie et Camille, sont venus nous voir.

Comme elle ne connaissent que les jeux "modernes", nous décidonc de faire une table de jeux accessibles et une autre table avec Jérôme et le jeu Corto Maltesse. Jeu très original avec de magnifiques figurines.

Nous débutons avec un "classique"  à savoir Carcassonne. Bon d'accord, je ne joue pas à la règle originale, en rajoutant un peu de stratégie. On débute avec 3 tuiles dans sa main et on ne compte pas les éléments non terminés. Cela permet quelques taquineries 😋

 

 

La soirée du 4 décembre

C'est la fin et cela laisse Sophie un peu perplexe. Il faut pourtant faire le décompte final pour les champs.

Je pensais être à la ramasse pour les champs par rapport à claire mais je ne m'en sors pas si mal.

Je termine en tête 😁 

Les champs sont importants pour la marque mais la notion est moins simple car il faut partir au bon moment. Sophie et Camille n'ont pas déméritées, elles ne sont pas si loin que cela

La soirée du 4 décembre

Nous enchaînons avec un jeu encore plus simple mais où il est bon de faire attention.

Il s'agit de Marrakech, un jeu familial qui s'explique en 5 minutes. Beaucoup de râle autour de la table car le dé n'est pas toujours favorable.

 

La soirée du 4 décembre

Bon là ,c'est fini et on voit bien que j'ai un tas de dirham, je gagne encore cette partie. On va dire que c'est parce que j'explique mais là il y a une demi page de règle. je n'y peux rien si on salie tous mes tapis.

 

Pour finir la soirée, un petit jeu de carte que j'aime bien. Beaucoup de chance évidemment, une interaction forte et on "couine" souvent. Il s'agit de Mow un jeu de l'incontournable Bruno Cathala.

J'ai d'ailleurs dans mon sac toujours les cartes de mow. On ne sait jamais.

 

La soirée du 4 décembre

Je ne me rappelle plus qui gagne cette partie. Ce n'est pas moi en tout cas car j'ai pris le bouillon sur cette partie.

Toujours aussi sympa.

A la prochaine pour terminer cette année.

Lire la suite

La soirée du 31 juillet

10 Août 2021 , Rédigé par Christian Bièche Publié dans #soirée jeux, #rencontre cosmique

Les jeunes étant revenu nous voir, je leur propose un jeu assez fourbe et plein de rebondissements rencontre cosmique.

Sur une autre table, les autres joueurs en testent plusieurs dont shammans qui est jeu lui aussi avec pas mal de traitrise. Bizarre à 5 il semble que les ombres gagnent systématiquement, il faudra vérifier.

Sur notre table, la partie est lancée avec 5 extraterrestres prêt à en découdre pour comquérir les 5 planètes nécessaire à la victoire.

Je vous renvoie à la partie de 2019 pour les explications : http://lerepairedesjoueurs.over-blog.com/search/cosmic/

 

La soirée du 31 juillet

Tous les éléments du jeu.

Au centre le warp avec les vaisseaux perdus lors des combats. Il sert aussi de compteur pour décompter les planètes externes conquises. Lucas et Elouan avance ensemble .....

A côté les cartes de destinées qui servent à déterminer sur quel système on tente de débarquer.

Plus loin, la grande carte, c'est l'extra-terrestre avec son pouvoir spécifique 😁

La soirée du 31 juilletLa soirée du 31 juillet

Le gourdin, l'extra-terrestre d'Elouan, chaque fois qu'il perd des vaisseaux il en fait perdre autant aux autres.

On voit bien sur l'image que mes vaisseaux bleus se sont souvent retrouvés perdus dans l'hyperespace.

Merci le gourdin.

C'est d'ailleurs la fin de la partie avec une victoire du couple d'extra-terrestres Lucas et Elouan 🤣

C'est mignon, ils nous ont fait alliance pour gagner ensemble.

Nous décidons d'une nouvelle partie pour voir si l'alliance perdure. 

Et bien non, c'est Louis qui termine tout seul et gagne la dernière partie.

Ouf je suis mieux, je termine en 2 ème position, mais dans ce jeu les parties se suivent mais ne se ressemblent jamais.

On se retrouve à la rentrée pour une nouvelle saison de jeux 😎

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>